fbpx

Un manuel d’économie globale rédigé par Véronique Gosselin

NOUVELLES INFO-CÉGEP / INFO-Cégep 2018 / Un manuel d’économie globale rédigé par Véronique Gosselin




Les enseignants ont tous leur travail à cœur, et plusieurs trouvent des projets extrascolaires pour améliorer le contenu des cours ou pour se réaliser professionnellement. C’est le cas de Véronique Gosselin, enseignante depuis 2011 en économie, ici, au Cégep de Granby. Son projet : le manuel Économie globale.

Un projet d’envergure

Ayant enseigné l’économie pendant plusieurs années, Mme Gosselin a constaté le manque de vulgarisation et de contenu visuel dans les manuels de ses étudiants. Elle s’est donc donné pour objectif de rédiger les douze chapitres de son manuel avec une approche plus directe : « En écrivant un manuel simple et qui va droit au but, cela permet aux étudiants d’avoir un manuel qui couvre bien tous les concepts de base du cours, tout en laissant la flexibilité aux enseignants d’être créatif dans leur enseignement », explique-t-elle.

Ainsi, en moins d’un an, l’enseignante a rédigé le contenu, créé l’entièreté des tableaux et graphiques, en plus d’imaginer au-delà de 200 exercices interactifs, disponibles en ligne. Les éditions CEC ont collaboré avec elle pour la création du manuel : « J’ai travaillé avec une équipe de consultants qui lisait et critiquait mon travail, toujours de façon anonyme. Ce processus a été extrêmement constructif! […] Ce sont les Éditions CEC qui ont coordonné le travail avec les consultants, de même que le travail d’édition. »

Avoir ses étudiants à coeur

C’est à travers les questions, les curiosités et les silences de ses étudiants que Mme Gosselin a trouvé l’inspiration. L’économiste aimait déjà la rédaction, « cependant, ce sont surtout mes étudiants qui m’ont inspiré à écrire ce manuel. Comme enseignante, je souhaite que mes cours amènent mes étudiants à réfléchir, à être curieux et à apprendre. »

La détentrice d’une maîtrise en sciences économiques est, en effet, en pleine effervescence! Cette dernière poursuivra des études doctorales dans la prochaine année.

Nous lui souhaitons beaucoup de succès!

 

Une publication du Service des communications
Collaboration : Sabrina Krause, finissante en Sciences humaines