Les bénévoles de la Fondation du Cégep, une ressource indispensable

NOUVELLES INFO-CÉGEP / INFO-Cégep 2018 / Les bénévoles de la Fondation du Cégep, une ressource indispensable
  • Nos participants au Bromont Ultra 2018

  • L'équipe du Défi Vélo Desjardins Roule pour l’espoir.

  • Grande foire des vins & alcools

  • Nos participants au Bromont Ultra 2018

  • Les étudiants membres de l'équipe Défi Vélo refont leurs forces.

  • Grande foire des vins & alcools



Dans une société où nous sommes de plus en plus sollicités par les organismes sociaux et les bonnes causes, plusieurs membres du personnel et des étudiants ont fait le choix d’investir temps et énergie au bénéfice de la Fondation du Cégep. Le Cégep tient à souligner les efforts déployés par ses bénévoles.

« Dans notre cas, ici à la Fondation, nous avons la chance de pouvoir compter sur la grande collaboration de plusieurs membres du personnel. Le sentiment d’appartenance est fort, l’esprit d’équipe très présent et l’envie d’aider les étudiants est réelle.

De plus, nous avons eu l’aide d’amis, de familles, de connaissances et de membres du conseil d’administration afin de permettre le bon déroulement de nos activités de financement.

Il est important, en tant qu’organisme, de prendre conscience de l’apport essentiel des bénévoles. C’est grâce à leur précieuse implication que nous pouvons assurer le succès et le bon déroulement des activités. Reconnaitre, comprendre leur importance et travailler en équipe fait une grande différence. » – Véronique Dubé, directrice de la Fondation

Quatre bénévoles s’expriment sur leur implication au sein de la Fondation

Dominic Marcil – enseignant en Arts, lettres et communication

« Je me suis impliqué dans la Fondation à travers le Défi Vélo cet été, en plus de certains dons prélevés sur ma paie. Je trouvais le Défi-vélo intéressant, c’est un beau défi sportif qui permet de ramasser des fonds pour la Fondation, ce qui est chouette.

Ce qui m’a motivé à m’impliquer, c’est que cela [le Défi Vélo Desjardins Roule pour l’espoir] sortait des murs du Cégep, ce qui est le fun, car ça fait parler de nous à l’extérieur. Je trouve cela stimulant, il est important de montrer qu’on rayonne dans la communauté, cela nous donne de la visibilité. C’est également un moyen d’aller chercher du financement pour nos projets. Il y a une motivation qui vient de cela, puisque je m’occupe du projet New York dans le programme d’Arts, lettres et communication, et que nos étudiants bénéficient des bourses de la Fondation. Je vois ce qu’une fondation peut faire et les retombées positives pour les étudiants et le programme d’études. Michel Bélanger [gestionnaire responsable de la Fondation] n’a pas eu à me convaincre longtemps. »

Nancy Whissell – secrétaire au Carrefour de la réussite

« J’ai toujours fait du bénévolat, alors Michel m’a demandé ce que j’ai fait comme levée de fonds qui fonctionnent bien, et des idées pour innover avec la Fondation. J’en ai apporté quelques-unes qui ont été essayées, ou vont l’être avec certaines modifications peut-être.

J’ai également offert mon soutien pendant la foire [Grande Foire internationale des vins & alcools]. C’est là que Michel m’a demandé de participer au CA, parce qu’il souhaitait que les membres du conseil d’administration soient des gens qui s’impliquent également pendant les évènements.

En gros, la raison pour laquelle j’ai accepté, c’est que l’éducation est importante à mes yeux. L’éducation c’est dire à quelqu’un : je crois en toi, va chercher ce dont tu as besoin pour être autonome, pour faire ta place dans la société. Un étudiant, qui connaît une période difficile, peut avoir besoin d’un coup de pouce financier afin de poursuivre ses études, et la Fondation est là pour ça. »

Alexandre Lecompte – étudiant en Éducation spécialisée

« Il y a tout le temps un étudiant qui siège au conseil d’administration de la Fondation. Lors d’une réunion [de l’association étudiante], Alain Breault nous a demandé si quelqu’un était intéressé. Personne ne savait vraiment en quoi cela consistait, alors j’ai dit que j’irais voir. Finalement, je me suis impliqué et j’en suis à ma troisième année, maintenant comme secrétaire corporatif pour la Fondation.

Ce n’est pas très demandant comme rôle, nous avons trois rencontres par année. Alors, j’aide aussi aux activités. Exemple, lors de la foire des vins, je suis venu ici toute la journée pour la mise en place, l’accueil des gens, le stationnement, fournir la glace aux commerçants, etc. C’est une autre manière de pouvoir aider.

Bien sûr en réunion on parle de procès-verbaux et de budgets, mais aussi de projets. Je trouve cela le fun de savoir ce qui va arriver, que cela soit pour le projet du gymnase ou de l’église [Phase 2 de l’institut technologique]. Probablement que je ne serai plus étudiant ici lors de la fin des travaux, mais si je repasse dans dix ans, cela sera bien de savoir que j’ai participé à cela. »

Nancy Bonneau – enseignante en Soins infirmiers

« Dans un premier temps, ce qui me motive à m’impliquer dans la fondation, c’est que je sais que chaque geste fait auprès de la fondation peut avoir un impact dans le cheminement des étudiants. Mon implication, à titre d’ambassadrice, est de diffuser, de promouvoir, d’encourager les gens à s’impliquer, à donner et à faire eux aussi une différence auprès de nos étudiants. En tant que coordonnatrice du programme de Soins infirmiers, je suis témoin de multiples défis financiers que doivent relever les étudiants. On n’a pas idée des sacrifices que certains doivent faire pour étudier. Je sais que ma contribution peut aider ces personnes, alors imaginer si chacun d’entre nous fait un p’tit geste, en donnant, en s’impliquant dans une course ou autre, la fondation pourra aider encore plus d’étudiants, supporter davantage de projets stimulants. »

La Fondation vous rappelle que les nouveaux bénévoles sont toujours les bienvenus, n’hésitez pas à manifester votre intérêt auprès de la Fondation : fondation@cegepgranby.qc.ca

 

 Une publication du Service des communications