Une bourse de stage d’été du FRQNT décernée à un étudiant du Cégep

NOUVELLES INFO-CÉGEP / INFO-Cégep 2019 / Une bourse de stage d’été du FRQNT décernée à un étudiant du Cégep
  • Jean-Christophe Moreau, étudiant boursier et Sylvie Croteau, enseignante de chimie au Cégep de Granby

  • Plant d'asclépiade





Jean-Christophe Moreau, étudiant en Sciences de la nature au Cégep de Granby, reçoit une Bourse de stage d’été du Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT) qui encourage les étudiants collégiaux à s’initier au monde de la recherche. C’est la deuxième fois qu’un étudiant du Cégep de Granby est choisi pour faire un stage de recherche dans un laboratoire pendant l’été.

Jean-Christophe Moreau partagera son temps entre le laboratoire de chimie du Cégep de Granby et celui de l’Institut de pharmacologie de Sherbrooke, affilié à l’Université de Sherbrooke. Il travaillera en biologie cellulaire à purifier et à caractériser des molécules d’asclépiade de Syrie, une plante fleurie indigène du Québec.

Il collaborera avec la chercheure Sylvie Croteau, enseignante de chimie au Cégep de Granby, qui s’interroge si les molécules bioactives de l’asclépiade peuvent limiter la prolifération de cellules cancéreuses chez l’être humain, plus particulièrement les cancers du sein, de la prostate et les gioplastomes. Son projet de recherche, financé par le Fonds de recherche du Québec – Santé s’annonce, en effet, prometteur.

Les plantes sauvages, incluant la famille des asclépiades, produisent une grande diversité de molécules bioactives, mais souvent en faible quantité. Cela limite leur utilisation thérapeutique, puisqu’il faut traiter des tonnes de plantes pour obtenir quelques grammes de médicament. Au contraire, l’asclépiade demeure abondamment disponible dans les champs. Elle est même cultivée pour récolter sa fibre, un excellent isolant dans les manteaux d’hiver. L’asclépiade est aussi l’unique source de nourriture des chenilles de papillons monarques, désignés en péril au Canada.

C’est la qualité du dossier académique de Jean-Christophe et sa curiosité intellectuelle qui lui ont permis d’obtenir la bourse. « Je suis curieux et déterminé, voilà pourquoi la recherche en biologie m’intéresse. Le stage d’été du FRQNT m’offrira une précieuse initiation à la recherche, de manière à mieux cerner mes intérêts pour bien choisir mon futur programme d’études. Cet été, je me dévouerai à travailler en laboratoire et saurai profiter pleinement de cette occasion unique. »

 

Une publication du Service des communications
〉〉 Collaboration : Nathalie N. Bouchard, conseillère pédagogique à la recherche