Collecte de sang : les nouveaux donneurs au cœur de la démarche

NOUVELLES INFO-CÉGEP / INFO-Cégep 2020 / Collecte de sang : les nouveaux donneurs au cœur de la démarche
  • Katie Girard, Super Inouk et René Morin, fiers du succès de la collecte de sang du Cégep.

  • Un objectif dépassé avec 178 donneurs.





Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi, chaque année, une collecte de sang se déroule dans les murs du Cégep au début de la session d’hiver? Katie Girard, animatrice à la vie étudiante, explique les objectifs visés de cette activité.

Héma Québec est continuellement à la recherche de nouveaux donneurs et le Cégep accueille une clientèle, qui souvent, chevauche entre 17, 18 et 19 ans. Tenir une collecte de sang dans les locaux du Cégep est un bon moyen de venir chercher le nouveau donneur, celui qui vient d’atteindre ses 18 ans.

« Parfois, les étudiants vont être bénévoles une année, l’année suivante ils vont vouloir donner du sang, car ils ont vécu l’expérience. Je pense que c’est un très bel évènement qui est enrichissant des deux côtés. On instaure une bonne habitude, j’en ai chaque année qui reviennent pour donner du sang, parce qu’ils ont fait leur premier don ici. » – Katie

Démystifier le don de sang auprès des nouveaux donneurs

L’activité s’appuie sur des bénévoles, majoritairement des étudiants, ce qui permet aux jeunes d’apprivoiser les différentes étapes du processus, un aspect rassurant en vue d’un premier don. Être en terrain connu dans un lieu familier, en compagnie d’amis ou de collègues, contribue à alléger le niveau de stress. De plus, les bénévoles sont des visages connus :  enseignants, membres du personnel et collègues de classe, un facteur rassurant.

Adapter la collecte de sang à la réalité collégiale

Au Cégep, la collecte se déroule de 10 h à 16 h, soit sur les heures de classe. Il s’agit d’un enjeu important, puisque les étudiants et le personnel ont souvent peu de temps. Le processus de l’accueil jusqu’à la fin du prélèvement peut facilement durer de 45 minutes à 1 heure 15 minutes; il faut donc être disponible. Bien que l’activité soit ouverte à la population, la majorité des donneurs proviennent de l’interne.

La date retenue pour la collecte de sang tient compte de cette réalité. L’activité se déroule pendant le premier jeudi de la session, une décision prise pour profiter d’une période où la charge de travail scolaire et le niveau de stress sont moindres. Pourquoi le jeudi spécifiquement?

« Avant, c’était sur les heures de libération, on faisait cela le mardi ou le mercredi, mais on s’est aperçu que souvent les étudiants utilisaient cette période-là, justement parce que c’était plus long, pour sortir du Cégep. Depuis quelques années, l’activité se déroule le jeudi, ce qui semble générer un meilleur taux de participation. » – Katie

Le lieu choisi est adéquat. Il présente un espace dégagé et accessible facilitant le processus et rendant l’attente plus confortable. L’atrium et la zone connexe offrent une belle luminosité naturelle et sont à proximité de places assises, sans entraver le flux de la circulation.

Rejoindre la clientèle étudiante

Allez chercher les donneurs est sans doute LE gros défi de la collecte. Heureusement, les organisateurs peuvent compter sur une présidence d’honneur très active auprès de leurs pairs : la famille Inouk. Près de 300 étudiants-athlètes œuvrent comme ambassadeurs pour faire connaître la collecte.

Les Inouk sont présents sur place, mais visitent également les classes pour inviter les jeunes à faire un don de sang. Les efforts de promotion et de visibilité ne manquent pas : affichage sur écrans, publication sur l’intranet et les médias sociaux, affiches, etc., mais rien ne bat le bouche-à-oreille.

Dépasser l’objectif grâce aux efforts de tous

Les efforts ont porté leurs fruits, puis que l’édition du 23 janvier 2020 a dépassé largement l’objectif de 140 donneurs fixé initialement. Au total, 178 dons de sang ont été faits durant la plus grande collecte de sang écoresponsable tenue au Cégep!

« Tout le monde se donne corps et âme pour la collecte de sang, et je tiens à souligner la grande implication de René Morin, responsable des sports, chaque année! » – Katie

 

Une publication du Service des communications