Une année très occupée pour les comités environnementaux

NOUVELLES INFO-CÉGEP / INFO-Cégep 2021 / Une année très occupée pour les comités environnementaux
  • L'étagère pour le partage de semences dans l'Espace vert - À l'arrière : Maxim-Emma Leclerc et Marianne Théroux, toutes deux membres de Vertige et du CACE. À l'avant : Jennyfer Lafond, technicienne en environnement et membre du CACE, Alexandre Ouellet-Turmel, membre de Vert-Tige et du CACE et Félix Bhajun, membre de Vert-Tige.





Les contraintes de la pandémie n’ont pas éteint le dynamisme du Comité d’action et de concertation en environnement (CACE), bien au contraire. Plus actifs que jamais, ses membres ont bénéficié du retrait forcé de certaines activités (friperie mobile, Coin du réparateur, kiosques) pour rediriger leurs efforts vers de grands dossiers en chantier depuis plusieurs mois, voire quelques années.

Des activités repensées dans un contexte de pandémie

Il était inévitable que la pandémie influence les actions du CACE, comme celles de tous les services du Cégep.

Dès l’hiver 2020, le Cégep a mis en place la récupération des masques de procédure auprès de la communauté collégiale. Les masques utilisés sont déposés dans les boîtes prévues à cet effet aux entrées principales du Cégep. Il sera intéressant de suivre le bilan post-Covid de la quantité de masques ainsi récupérés.

« On s’est rapidement mis à la recherche d’une solution pour récupérer les masques, parce que ça nous a sauté aux yeux qu’il s’agissait d’un enjeu au niveau de la pollution. » – Jennyfer Lafond, technicienne en environnement

Le contexte sanitaire a nécessité de repenser les collectes vertes auxquelles on invite habituellement la population de la région à participer. C’est grâce à la collaboration de la boutique Orange Coco qu’un lieu de dépôt temporaire a été disponible pour les matières (piles, ampoules, etc.) habituellement apportées dans les locaux du Cégep pendant la Semaine Québécoise de Réduction des Déchets (SQRD).

L’impact a également été ressenti sur la formule des activités des semaines thématiques. L’accent a été mis principalement sur des évènements sans contacts par le biais de Facebook Live ou de conférences Teams et de concours/défis de gestes environnementaux à faire chez soi.

En somme, la SQRD et la Semaine de l’environnement ont été toutes deux adaptées, avec les règles établies par la Santé publique.

Favorisées par l’expérience pré-Covid de travail collaboratif à distance entre les membres du CACE, ses activités se sont poursuivies sans interruption, bien qu’avec quelques ajustements.

« L’avantage, c’est qu’on avait déjà une équipe Teams, puisqu’on est la première équipe dans l’ensemble du Cégep à l’avoir implanté dans son fonctionnement. On avait travaillé tout cela avec Manon Labrecque, technicienne en informatique, pendant qu’elle développait son expertise, bien avant que cela entre dans les services. On ne l’utilisait peut-être pas à son plein potentiel, mais la transition a été très douce pour nous. » – Julie Moore Gagné, technicienne en environnement

Trois dossiers majeurs sur le plan de travail

Le comité a profité de la mise sur pause de quelques activités pour avancer les dossiers qui détermineront, entre autres, les orientations des actions à venir et des activités qui seront mises en place. Il s’agit de la mise à jour de la Politique environnementale, du déploiement du Plan d’action en mobilité durable et du sondage sur l’écologisation des cégeps, dont le rapport est à venir prochainement.

Pédagogie et environnement, des intérêts en commun

Au fil du temps, le CACE a établi une relation privilégiée avec plusieurs enseignants dont le soutien est essentiel pour relayer l’information auprès de la clientèle étudiante. La collaboration engagée du personnel enseignant permet d’instaurer des activités pédagogiques en lien avec l’environnement, une force qui caractérise le Cégep de Granby.

Prenons comme exemple, les « Cliniques-vélo » de Jean-Sébastien Laberge (Comité vélo). À l’automne, il a animé des ateliers d’entretien et de sécurité à vélo dans les classes pour encourager les jeunes à la mobilité verte. Une activité impossible à réaliser sans la collaboration d’enseignants d’éducation physique qui l’ont accueillie dans leur cours.

Quelques nouveautés en 2021

Inactif à la session d’automne 2020, le comité environnemental étudiant Vert-Tige a entièrement été renouvelé en janvier. Sollicités par messagerie MIO, les étudiants ont répondu présents aux séances d’informations virtuelles, ce qui a permis de former un noyau impliqué et dynamique.

« Ce que je remarque chez les étudiants, c’est que le fait de s’impliquer comme cela dans des activités, même si c’est dans un contexte un peu plus virtuel, ça les motive vraiment, ça leur donne du gaz. » – Jennyfer Lafond

C’est d’ailleurs grâce aux efforts de Vert-Tige, de l’enseignante Christine Simard Rousseau et de la technicienne en environnement Jennyfer Lafond qu’un nouveau projet de partage de semences est mis en place pour le printemps. La communauté collégiale est invitée à déposer et/ou prendre des semences pour le potager, dans l’étagère prévue à cet effet dans l’Espace vert (B1er).

Impossible également de passer sous silence la nouvelle mouture du logo officiel du CACE, dont la version précédente (autour de 2006) a été remplacée par un design de Simon Savard, membre du CACE.

Finalement, les amateurs de vélos seront choyés avec le déploiement de plusieurs activités prévues avec l’arrivée du beau temps. Le comité vélo y travaille en ce moment, des annonces devraient suivre d’ici quelques semaines.

Pour en savoir plus sur les activités du CACE, communiquez avec environnement@cegepgranby.qc.ca.

 

Une publication du Service des communications