C’est l’heure du bilan de performance environnementale

NOUVELLES INFO-CÉGEP / INFO-Cégep 2022 / C’est l’heure du bilan de performance environnementale
  • L'équipe d'Ozone Consultation

    L'équipe universitaire : Maude Tremblay, Roxanne Savignac, Marie-Pier Boutin et Valérie Belleau

  • Séance de tri des matières résiduelles

  • Séance de tri des matières résiduelles

  • Séance de tri des matières résiduelles

  • Séance de tri des matières résiduelles





Les conclusions du rapport final du groupe d’études de l’Université de Sherbrooke sont enfin connues. Celles-ci ont été présentées au public le 22 avril dernier. Le rapport brosse le portrait de l’inventaire des gaz à effet de serre et fait un bilan de la gestion des matières résiduelles au Cégep.

Un partenariat « vert » gagnant pour tous

En janvier dernier, quatre étudiantes du cours « Projet intégrateur en environnement » de la maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke ont été jumelées au Cégep de Granby afin de réaliser une étude environnementale.

Le mandat consistait à effectuer une analyse de la gestion des matières résiduelles (MR) du Cégep et à dresser l’inventaire des gaz à effet de serre (GES) du Cégep, en lien avec les activités du bâtiment et les déplacements, pour ensuite faire des recommandations.

Ce partenariat entre les deux institutions scolaires permet aux étudiantes universitaires d’acquérir une expérience professionnelle complémentaire dans un contexte réel. Pour le Cégep, il s’agit d’une occasion de réaliser, à moindres frais, une analyse professionnelle et de faire état de sa performance environnementale. Le tout avec l’objectif de diminuer l’impact environnemental lié aux activités du Cégep.

Sur le terrain

Le processus de caractérisation a eu lieu au niveau du bâtiment principal du Cégep en février. Douze membres de la communauté étudiante ont été embauchés en renfort pour effectuer les manipulations des matières résiduelles en compagnie de membres du personnel. L’équipe du Cégep a également bénéficié de la collaboration des membres du plateau CRDI et de l’équipe d’entretien ménager Récupéraction Centre-du-Québec, responsable d’acheminer les déchets au lieu de tri, et du support de l’équipe des ressources matérielles du Cégep.

L’équipe du Cégep se composait de : Élise Laplante, Chantale Guillemette, Karel Tétreault-Robert, Jennyfer Lafond, Amélie Demers, Isabelle Giard, Julie Moore Gagné, Florence Perreault, Nadège Trépanier, Ariane Blanchette, Madeleine Gauthier, Ariane Morin, Jacob Houle, Anna Grace Furlong, Benjamin Gagné, Maxim-Emma Leclerc, Florence Poulin, Félix Malhaire et Antoine Tourville.

La principale tâche du groupe consistait à trier, peser et vérifier la contamination des matières résiduelles. Les données recueillies lors de ces manipulations ont été remises au groupe universitaire pour analyse.

En parallèle, les étudiantes de l’équipe universitaire ont procédé à une collecte de différentes données auprès de différents intervenants du Cégep dans le but de calculer les GES produits.

Quelques faits saillants au sujet des matières résiduelles

Quelques faits saillants au sujet des GES (du 1er juillet 2018 au 30 juin 2019)*

* La période 2018-2019 a été choisie car elle représente une année typique prépandémie. 

L’après bilan…

Les faits saillants démontrent que, bien que le Cégep ait implanté le recyclage, le taux de détournement est relativement faible (47%). De plus, des 84,9 % des CO2e sont produits par les déplacements locaux attribuables à l’utilisation de la voiture. Face à ces constats, l’ensemble de la communauté collégiale est invité à réfléchir à ce qu’elle pourrait faire pour aider à réduire son impact environnemental.

Certaines actions simples peuvent déjà être entreprises, notamment le tri adéquat des déchets au Cégep et la réduction des déplacements en voiture solo en utilisant des alternatives telles que le covoiturage, le transport collectif ou actif.

Dans son rapport final, l’équipe universitaire fournit plusieurs exemples d’actions concrètes pour l’atteinte de différents objectifs identifiés au terme de l’étude. Ces objectifs quantifiables serviront au Cégep pour implanter de nouvelles initiatives environnementales, dans un contexte de maintien de la certification Cégep Vert – niveau excellence.

 

Une publication du Service des communications
〉〉 Collaboration : Julie Moore Gagné, enseignante en biologie et technicienne en environnement